Firefox vous montre qui vous suit autour du Web

On pourrait comparer un navigateur à une voiture : le moteur vous amène là où vous devez vous rendre et le tableau de bord vous indique ce qui se passe sous le capot. Les voitures d’aujourd’hui sont équipées de tableaux de bord qui montrent bien plus que la vitesse et le niveau d’essence. Ceux-ci vous indiquent par exemple la distance de freinage et vous montrent les angles morts.

La dernière version de Firefox dispose d’un tableau de bord, votre rapport de protection personnalisé, qui dresse la liste de traqueurs qui vous suivent sur le Web et ce que nous faisons pour les en empêcher.

Bloquez les traqueurs avant qu’ils ne vous suivent

Sur la plupart des sites sur lesquels vous vous rendez, vos données sont partagées avec des entreprises tierces, certaines que vous connaissez bien, d’autres beaucoup moins. Par exemple, 81 % du trafic du Web est traqué par Google et 62 % des 10 000 sites les plus visités chargent un traqueur Facebook, d’après le site WhoTracks.me. Mais il existe bien d’autres entreprises qui recueillent vos données.

Le pistage de vos données se passe dans les coulisses d’Internet et sert à alimenter des réseaux gigantesques où vos données sont recueillies, échangées et vendues à votre insu. Une fois que ces entreprises disposent de vos informations, elles peuvent les garder indéfiniment pour les utiliser ultérieurement. La bonne nouvelle, c’est que la protection renforcée contre le pistage de Firefox empêche les entreprises de recueillir vos informations en premier lieu.

Pour visualiser qui essaye de vous suivre sur un site donné, il vous suffit de cliquer sur l’icône en forme de bouclier à gauche dans la barre d’adresse. Si vous ne voyez pas le bouclier, c’est qu’il est temps de mettre à jour votre Firefox.

  • Le bouclier est violet quand Firefox bloqud des traqueurs et des scripts nuisibles sur le site en question.
  • Le bouclier est gris quand aucun traqueur connu ni scripts nuisibles ne sont détectés.
  • Le bouclier est gris et barré quand la protection renforcée contre le pistage est désactivée pour ce site.

Quand vous téléchargez Firefox, le niveau Standard de protection contre le pistage est activé par défaut et bloque les traqueurs des réseaux sociaux, les cookies de pistage entre les sites, les mineurs de cryptomonnaies et le contenu de pistage de fenêtres privées sur tous les sites, ce qui vous permet de parcourir le Web en étant protégé sans entraver le fonctionnement de vos sites préférés. Vous pouvez monter d’un cran votre protection en choisissant le niveau Strict, ou alors choisir de régler les paramètres vous même avec le niveau Personnalisé. Celui-ci vous permet de bloquer les traqueurs d’empreintes numériques dans toutes les fenêtres et pas seulement dans les fenêtres privées.

Pour voir quels traqueurs sont présents sur un site donné, cliquez sur le bouclier puis cliquez sur le type de traqueur pour afficher la liste.

Combien de traqueurs vous suivent et que savent-ils sur vous ?

Depuis que nous avons lancé la protection contre le pistage en juin, nous testons et observons de quelle manière les traqueurs nous suivent tout autour du Web. Les résultats sont édifiants. Certains sites ne comptent aucun ou très peu de traqueurs. Sur d’autres sites, la liste de traqueurs s’affiche comme la liste d’ingrédients des vos bonbons chimiques préférés : longue, artificielle et peu appétissante.

En une seule journée, toutes les personnes qui utilisent Firefox dans le monde bloquent plus de 10 milliards de traqueurs. Entre juin et octobre, Firefox a bloqué un total de 450 milliards de traqueurs. Cela représente une quantité incroyable de données personnelles qui ne finiront pas dans la boîte noire des annonceurs publicitaires.

Peut-être vous dites-vous : « D’accord, les traqueurs me suivent, et alors ? C’est pas bien grave si je vois une pub pour un autocuiseur partout sur le Web. » Le souci, c’est que les traqueurs en savent bien plus sur vous que votre passion pour la cuisine. Les traqueurs connaissent par exemple les détails suivant sur votre personne :

  • votre âge
  • votre sexe
  • votre situation amoureuse
  • les membres de votre famille
  • le prénom de votre maman
  • le prénom de votre papa
  • votre salaire
  • votre niveau d’étude
  • votre appartenance ethnique
  • vos hobbies
  • vos soucis de santé
  • votre situation financière
  • votre pointure
  • si vous êtes fertile
  • vos films préférés
  • votre régime alimentaire
  • votre pratique sportive
  • vos fantasmes
  • votre localisation précise
  • vos opinions politiques
  • et la liste ne s’arrête pas là.

Alors, même si le ciblage publicitaire vous semble anodin de prime abord, force est de constater qu’il est de plus en plus précis. Interactive Advertising Bureau (IAB), une organisation regroupant les acteurs de la publicité sur Internet, catégorise le contenu en ligne que les annonceurs peuvent utiliser pour vous aider à cibler la publicité. On y trouve par exemple les catégories suivantes : « troubles de l’anxiété », « sexualité », « toxicomanie », « enfant handicapé », « problèmes juridiques », « divorce ». Un tel niveau de détail est inquiétant, et ce n’est que la pointe de l’iceberg.

Il est impossible de savoir à quel point nos profils publicitaires personnels sont complets car on n’y a pas accès facilement. On ne sait pas non plus quand ni comment ces informations sont utilisées pour pratiquer des prix différenciés, la discrimination à l’embauche, le refus de servir ou l’influence sur le comportement électoral, entre autres pratiques douteuses.

Maintenant, vous savez. Alors, n’est-il pas temps d’empêcher ces traqueurs de vous suivre ?

Cet article est également disponible en : English (Anglais) Deutsch (Allemand)