Categories: Général

Les internautes peuvent-ils encore avoir confiance ?

Nous célébrons aujourd’hui la journée internationale de la protections des données. Le but de cette journée est de sensibiliser le grand public à la gestion de leurs données personnelles en ligne. Bien que cette journée existe depuis un certain temps, 2014 est une année particulièrement importante dans ce domaine. En effet, au cours des douze derniers mois, les révélations sur les pratiques abusives des gouvernements et organisations commerciales (surveillance, pistage…) se sont multipliées.

L’étendue réelle de ces pratiques n’a pas encore été complètement mise au jour, mais l’impact collectif est déjà très clair : la confiance en ligne est mise à mal. L’objectif principal du Web est de rassembler les gens aux quatre coins du monde, quelles que soit leur classe sociale, leur culture et leur langue. Et son impact économique est également non négligeable. Néanmoins, si les utilisateurs ne peuvent pas avoir confiance en l’usage qui est fait de leurs informations et activités en ligne – qu’ils partagent via leur PC portable, leur mobile ou tout autre appareil – ils seront moins enclins à utiliser le Web et seront prêts à tout pour isoler leurs données. Cette autarcie causera des dommages considérables au Web et aura également des répercussions économiques importantes.

Consciente de cette réalité, la Fondation Mozilla fait tout son possible pour créer un environnement en ligne plus fiable, afin que le Web puisse continuer à s’épanouir. Cela passe par le développement de services tels que Lightbeam, et de fonctionnalités telles que Do Not Track. La Fondation développe des produits ouverts et open source – tels que Firefox – que la communauté surveille afin d’éviter tout usage frauduleux.

La Fondation Mozilla travaille étroitement avec les pouvoirs législatifs et encourage les décideurs politiques à apporter plus d’ouverture à leurs environnements légaux et culturels.

Pour en savoir plus sur les initiatives de Mozilla en matière de confidentialité, cliquez ici