Les catégories : Général Mozilla

Changer le monde, changer Mozilla

Nous vivons une période de changement, tant pour Internet, que pour Mozilla. De la lutte contre un virus mortel à la lutte contre le racisme, en passant par la protection de la vie privée, une chose est claire : un Internet ouvert et accessible est essentiel.

Mozilla existe afin qu’Internet puisse aider le monde à relever les nombreux défis auxquels il fait face. Firefox en fait partie. Toutefois, nous savons qu’il faut aller au-delà du navigateur et proposer des produits et technologies qui passionnent et intéressent. Il est clair, qu’aujourd’hui, Mozilla n’est pas correctement structurée pour construire un meilleur Internet que nous méritons tous.

Nous avons annoncé une importante restructuration de la Mozilla Corporation. Elle renforcera notre capacité à investir et concevoir des produits et services comme alternatives aux géants de la Tech. Malheureusement, ces changements impliquent une réduction de nos effectifs d’environ 250 personnes qui ont apporté une contribution remarquable au développement de l’organisation. A chacune d’entre elles, je tiens à exprimer mes sincères remerciements et mes profonds regrets. Il s’agit, malheureusement, de réalités que nous devons surmonter.

Comme indiqué dans un message partagé à nos employés, notre stratégie 2020, avant le Covid, prévoyait déjà de nombreux changements. A savoir bâtir un meilleur Internet en apportant de la valeur à Firefox ; innover et créer de nouveaux produits, le tout en optimisant nos finances pour assurer une stabilité à long terme. Le contexte économique dû à la pandémie actuelle a un impact significatif sur nos revenus et rend caduque notre plan pré-Covid. Nous avons toujours parlé ouvertement à nos collaborateurs de la nécessité d’un changement, y compris la possibilité de licenciements. Depuis le printemps, la situation ne s’est pas améliorée et ces changements sont devenus nécessaires. J’aurai aimé qu’il en soit autrement afin que Mozilla puisse bâtir un meilleur Internet.

Pour cela, nous devons être organisés. La technologie sera encore plus ancrée dans notre vie qu’elle ne l’est et nous voulons qu’elle ait des valeurs différentes de celles que nous connaissons aujourd’hui.

Désormais, nous serons donc plus petits, avec une organisation différente, plus rapide et agile. Nous ferons davantage d’expériences, nous nous adapterons plus rapidement et nous nous allierons à d’autres organisations, et ce plus souvent et efficacement. Nous irons à la rencontre des gens et nous veillerons à intégrer nos valeurs dans nos produits. Nous travaillerons avec tous ceux qui prônent l’ouverture, l’honnêteté, la responsabilisation et le bien commun en ligne. Je crois que cette vision du changement fera la différence et permettra à Mozilla de façonner l’Internet de demain. Je conçois que cela peut sembler abstrait pour beaucoup d’entre vous. Nous avons donc identifié cinq (5) domaines dans lesquels nous allons nous concentrer les prochains mois:

  • Mettre l’accent sur le produit : Mozilla doit être une organisation moderne, internationale et multi-produits. Cela signifie qu’elle doit être diversifiée, représentative et axée sur les personnes en dehors de l’entreprise. Elle doit également résoudre les problèmes, s’engager auprès des utilisateurs et développer de nouveaux produits qui combinent innovation et nos valeurs. Pour commencer, cela signifie des produits qui réduisent les inégalités ou répondent aux problèmes auxquels sont confrontés les gens. A plus long terme, notre objectif est d’offrir de nouvelles expériences aux utilisateurs·rices, de créer de la valeur et de proposer les meilleures fonctionnalités dans nos produits.
  • Avoir un nouvel état d’esprit : Internet est devenu une plateforme. Nous aimons ses caractéristiques – la décentralisation, l’innovation continue, l’Open SOurce et ses normes. Néanmoins, pour opérer ces changements, nous devons modifier notre mentalité, en passant d’une attitude de défense, de protection et parfois même de rassemblement en ayant une attitude plus positive, curieuse et engagée. Nous deviendrons alors l’organisation moderne que nous voulons être, alliant produit, technologie et mobilisation. En développant de nouvelles solutions, nous changerons intrinsèquement et pourrons analyser comment le passé se manifestera à l’avenir.
  • Miser sur la technologie : Mozilla est un pilier technologique et militant d’Internet et nous devons le rester. Nous devons assurer le leadership, tester de nouveaux produits et attirer des entreprises plus traditionnelles. Internet est une plateforme à laquelle sont intégrées de nombreuses technologies web, mais d’autres initiatives voient également le jour telles que Wasmtime et l’Alliance Bytecode. Notre vision et nos compétences doivent donc également avoir un impact dans ces domaines.
  • Se concentrer sur la communauté : Mozilla réunit des personnes qui oeuvrent pour un meilleur Internet. Notre communauté Open Source, ainsi que les centaines de milliers de personnes qui font des dons ou participent au travail de sensibilisation de la Fondation Mozilla, en sont une partie essentielle et précieuse. Mais nous devons également aller plus loin et repenser notre communauté. Cela implique d’être plus ouverts et de rejoindre d’autres personnes dans leurs missions, afin de contribuer à l’Internet qu’elles construisent.
  • Se focaliser sur l’économie : il faut le reconnaître, l’ancien modèle où tout était gratuit a des conséquences et nous oblige à saisir d’autres nouvelles opportunités économiques. Quel modèle économique nous permettra de protéger les personnes, tout en prospérant financièrement ? Comment pouvons-nous, où d’autres qui militent pour un meilleur Internet, trouver le juste équilibre entre intérêt public et profit ? Nous devons expérimenter différentes choses afin de construire une nouvelle organisation.

Nous sommes heureux de constater que Firefox et Mozilla conservent un haut degré de confiance. La confiance et l’authenticité sont inhabituels dans l’industrie technologique, mais on a le sentiment que les gens attendent davantage de nous. Ils veulent travailler avec nous et si les changements que nous faisons aujourd’hui sont difficiles, nous savons que grâce à eux nous serons prêts à relever les prochains défis et opportunités d’Internet.