#GDC2014 : Mozilla et ses partenaires démontrent la puissance du Web comme plate-forme de gaming

Durant la Game Developers Conference de 2013, Mozilla avait présenté asm.js, une version très optimisée de JavaScript permettant aux développeurs de porter des jeux développés en C ou C++ sur le Web et ainsi atteindre des vitesses quasi natives.

Cette année, Mozilla renforce encore son engagement en collaborant avec les plus grands noms du gaming. Voici un récapitulatif des actualités présentées pendant le GDC 2014 :

  • Unity 5 : Mozilla et Unity annoncent de nouveaux outils de déploiement permettant de porter des jeux développés par Unity sur le Web sans plugins. Cela est rendu possible grâce aux technologies développées par Mozilla telles que WebGL, une bibliothèque graphique Web, et asm.js, sous-ensemble boosté de JavaScript. L’add-on WebGL d’Unity sera disponible avec la distribution d’Unity 5.0 plus tard dans l’année. Pour obtenir plus d’informations, cliquez ici et visionnez une vidéo de démonstration en cliquant ici.
  • Epic Unreal Engine 4 : Epic Games et Mozilla portent Unreal Engine 4 sur le Web et offrent un aperçu des démos de Soul and Swing Ninja, jeu développé par Epic et fonctionnant sous Firefox à des vitesses quasi natives grâce aux optimisations asm.js
  • Nom Nom Games : démonstration de Monster Madness durant le GDC. Le jeu sera en ligne pendant l’événement sur le site www.monstermadness.com et Nom Nom prévoit de le lancer durant le mois de mai.
  • Nouveaux outils de développement basés sur le Web : les outils de développement de jeux basés sur les technologies Web émergent comme une nouvelle façon d’aider les développeurs à construire des jeux en HTML 5. Ciblant les développeurs centrés sur le Web et préférant la facilité d’utilisation du développement via JavaScript, ces outils utilisent souvent asm.js.
  • PlayCanvas : fournit des outils avancés de collaboration afin de créer des jeux pour le Web, permettant aux développeurs de travailler à distance et d’éditer un même contenu en temps réel. PlayCanvas fera une démonstration de Swoop (fonctionnant sur desktop et mobile) et de Dungeon Fury (fonctionnant sous Firefox OS) sur le stand Mozilla durant le GDC.
  • Goo Technologies : présentera sa propre plate-forme de gaming sur le stand de Mozilla au GDC. Goo Engine est un moteur de gaming 3D JavaScript entièrement basé sur WebGL/HTML 5, surplombé par Goo Create, un outil d’édition visuelle.

Pour découvrir ces technologies et assister aux démonstrations, visitez les stands de Mozilla (stand 206), Epic (stand 1224) et Unity (stand 1402) pendant le GDC.