Categories: Evénement Mozilla

Women Who Tech et Mozilla annoncent les gagnantes du Women Startup Challenge Europe

Co-organisée par la Mairie de Paris, la finale du Women Startup Challenge a vu la victoire de la startup britannique Sampson Solutions et sa lutte contre le changement climatique.

L’organisation à but non lucratif Women Who Tech et Mozilla annoncent les gagnantes du Women Startup Challenge Europe. Le 25 octobre à l’Hôtel de Ville de Paris, les finalistes du concours de startups dirigées par des femmes, venant de 5 pays différents, ont présenté leur projet devant un prestigieux panel de cadres et d’investisseurs du secteur des technologies. L’événement était co-organisé par le bureau de la Maire de Paris, Anne Hidalgo.

« Il est alarmant de constater que les femmes entrepreneures n’ont toujours pas les mêmes chances que les hommes. Pour preuve, le montant du financement des start-ups dirigées par des femmes en Europe est passé de 14% à 10% entre 2016 et 2018. Le Women Startup Challenge a pour mission de combler une fois pour toutes ce déficit financier. Pour innover, faire progresser la société dans son ensemble, tout en engrangeant des profits records, le secteur de la technologie n’aura d’autre choix que d’investir dans des startups diverses », a déclaré Allyson Kapin, Fondatrice de Women Who Tech. « Si les investisseurs ne savent pas où chercher, notre programme Women Startup Challenge regroupe plus de 2300 entreprises dirigées par des femmes qui sont prêtes à se développer. »

« La ville de Paris est déterminée à mettre à disposition des filles et femmes les ressources nécessaires pour leur permettre d’occuper la place qui leur revient dans la société et dans l’industrie des nouvelles technologies. Nous sommes ravis d’avoir accueilli le Women Startup Challenge Europe et ses finalistes, 10 startups fondées par des femmes qui entendent faire bouger les lignes, » explique Jean-Louis Missika, Adjoint à la Maire de Paris.

Lors de la soirée, trois entreprises ont été récompensées :

  • Le grand prix a été remporté par la jeune pousse britannique Sampson Solutions, qui recevra 35 000$ de fonds via Women Who Tech, afin de l’aider à se développer. Sampson Solutions capitalise sur les opportunités commerciales offertes par l’Accord de Paris sur le climat. Fondée par Colleen Becker, Sampson Solutions crée des matériaux de construction d’origine biologique à partir de sources durables en utilisant un procédé de fabrication en boucle fermée et en respectant le principe de neutralité carbone.
  • Le prix du public a été remporté par la startup française Inorevia. Cette jeune pousse développe des technologies brevetées qui miniaturisent les volumes d’instruments de laboratoire pour analyse, réduisant ainsi considérablement les coûts, le temps et les manipulations nécessaires pour effectuer les essais biologiques et pratiquer la médecine de précision de nouvelle génération.
  • Le prix Mozilla et ses 25 000$ ont été remportés par la startup britannique Vitrue Health, sélectionnée par Mitchell Baker, la Présidente de Mozilla. Vitrue Health développe un système qui se situe à l’arrière-plan des évaluations cliniques, mesurant de façon autonome les paramètres de la fonction motrice, permettant aux cliniciens de se concentrer sur des interactions plus complexes avec les patients et d’économiser des millions en coûts de santé.

« Je suis honorée de remettre le prix Mozilla à Vitrue Health, qui vient récompenser sa prise en compte des problématiques de protection de la vie privée, de transparence et de responsabilité. Vitrue Health crée des données concernant les capacités motrices, fait en sorte que ces données soient accessibles et utiles et, pour finir, les met à disposition des patients. Cette approche centrée sur le patient prouve qu’il est possible de créer et utiliser des données de manière positive, y compris des données personnelles, dans le cadre d’une démarche réfléchie, » se réjouit Mitchell Baker, Co-fondatrice de Mozilla.

Le jury était composé de Mitchell Baker, Jean-Louis Missika, Adjoint au Maire de Paris, Fatou Diagne, Associée et Cofondatrice de Bootstrap Europe, Julien Quintard, Directeur Général de Techstars Paris et Stéphanie Hospital, Co-fondatrice et CEO de OneRagtime.

À propos de Women Who Tech

Fondée en 2008, Women Who Tech s’est donnée pour mission de combler le déficit d’investissements entre femmes et hommes entrepreneurs. L’organisme à but non lucratif est en train de bousculer une culture et une économie qui démontrent qu’il est extrêmement difficile pour les femmes de créer des entreprises et de lever des fonds. En présentant des entreprises dirigées par des femmes dans le cadre du programme phare de Women Who Tech – Women Startup Challenges, l’organisme offre du capital, du mentorat et d’autres ressources aux femmes qui créent les entreprises technologiques les plus novatrices afin de les aider à industrialiser leurs produits.

Le Women Startup Challenge a été lancé il y a trois ans, en partenariat avec Craig Newmark, Fondateur de Craigslist et Craig Newmark Philanthropies. Il s’agit de l’un des plus importants programmes mondiaux de mise en valeur et de financement d’entreprises technologiques dirigées par des femmes, avec un portefeuille de plus de 2 000 jeunes entreprises technologiques. Les Women Startup Challenges relient les femmes fondatrices et investisseurs du monde entier à des événements organisés à New York, Silicon Valley, Londres, et Paris. Jusqu’à présent, plus de 28 millions de dollars ont été récoltés.

Women Who Tech est soutenue par Craig Newmark, Fondateur de Craigslist et Craig Newmark Philanthropies, Pineapple Fund, Mozilla, La Mairie de Paris, StartHer, TNW, Rad Campaign, Kite Hill PR, Amazon, Donna Griffit Corporate Storyteller, Women 2.0, Turner 4D, Allen Mireles Consulting, Patricia Philbin, Maddyness, INCO, ESPCI PSL, Women of Wearables, @Laurent_Lo_Paris, W Lounge et plus.