Mozilla annonce les gagnants du Equal Rating Innovation Challenge

Il y a 6 mois, Mozilla annonçait la création du concours « Equal Rating Innovation Challenge » pour ajouter une nouvelle dimension à son engagement en faveur de l’égalité. Au-delà de la législation et de la recherche, Mozilla souhaitait trouver de nouvelles façons de fournir un internet abordable tout en préservant la neutralité du web.

Un processus ouvert et engageant

L’Equal Rating Innovation Challenge a été mis en place avec la conviction que l’expertise locale des entrepreneurs, des chercheurs du monde entier et de ceux qui innovent serait la meilleure approche pour aider Mozilla à faire perdurer le pouvoir d’internet. Cette expérience a su trouver l’adhésion des communautés, faire naître de nouvelles idées, régulations, technologies ou plaidoyers et elle a encouragé la création de nouveaux groupes de discussions.

Au travers du site equalratings.com, dédié au concours et proposant des webinars, conférences et autres événements, Mozilla a touché des milliers de personnes à travers le monde durant les 6 semaines d’appel à candidatures. Pas moins de 98 projets ont été soumis, depuis 27 pays, rappelant que la mise à disposition d’un accès à Internet abordable n’est pas la chasse gardée des grandes entreprises ou des gouvernements.

En janvier, le jury a sélectionné les cinq équipes demi-finalistes. Elles ont ensuite été accompagnées par des membres de l’équipe Mozilla pour les aider à parfaire leurs projets. Le 9 mars dernier, lors de la conférence « Equal Rating » à New York, les demi-finalistes ont présenté leurs projets au jury. Conformément aux croyances de Mozilla en matière d’ouverture et d’égalité, le public avait la possibilité de voter en ligne durant une semaine et d’influencer la décision du jury.

Aujourd’hui, Mozilla est heureux d’annoncer le nom des gagnants du « Equal Rating Innovation Challenge ».

Les gagnants

Avec un vote quasi unanime, le gagnant du concours « Equal Rating Innovation Challenge”, qui reçoit un financement de 125 000 dollars, est le projet Gram Marg, qui présente une solution pour le haut débit en milieu rural. Il est conduit par le professeur Abhay Karandikar, doyen et professeur en ingénierie électronique, et le Dr Sarbani Banerjee Belur, chercheuse scientifique senior à l’institut indien (IIT) de Bombay.

Dr Sarbani Banerjee Belur (Inde) présentant la solution pour le haut débit en milieu rural de Gram Marg, à la conférence Equal Rating de Mozilla à New York

Gram Marg, qui signifie « feuille de route » en Indou, a su capter l’attention des membres du jury et du public en se concentrant sur le besoin urgent de fournir un accès internet à 640 000 villages ruraux en Inde. L’équipe a ainsi souligné l’incroyable potentiel que ces communautés pourraient détenir si elles avaient accès en ligne à des services de gouvernance électronique et de paiement, ou tout simplement accès à l’information en général. Afin de lutter contre cette fracture numérique et d’autonomiser ces communautés rurales, l’équipe de Gram Marg a créé une technologie ingénieuse et « indigène » tirant profit des espaces blancs inutilisés sur le spectre de la télévision pour sauvegarder les données wifi des villageois, afin de leur offrir un accès au Haut débit (5G).

L’équipe d’universitaires et de techniciens a créé un appareil TV UHF robuste et à faible coût, convertissant un signal 2.4 Ghz pour connecter des villages, et ce même dans les zones les plus difficiles d’accès. Leur voyage a été placé sous le signe de la résilience et de la persévérance puisqu’ils ont déployé leur solution dans 25 villages pilotes tout en perfectionnant et en réduisant à la fois le coût et la taille. Gram Marg est à la fois un catalyseur de technologies et un partenaire social ayant dépassé toutes les espérances de Mozilla.

« Les projets des cinq demi-finalistes étaient tous très bons et il n’a pas été facile de présenter notre solution face à eux. Nous sommes émus d’avoir été sélectionnés par le jury, » explique le professeur Karandikar. « Nous allons continuer à améliorer notre solution technologique et la rendre plus efficace. Nous travaillons également sur un modèle d’entreprise durable qui permettrait aux entrepreneurs locaux de déployer et de gérer les réseaux d’accès. Nous pensons qu’un modèle décentralisé et durable est la clé du succès pour une solution technologique qui soit en mesure de connecter les non connectés. »

Dans la catégorie “Runner-Up”,  les juges ont sélectionné le projet Afri-Fi: Free Public WiFi, mené par Tim Human (Afrique du Sud), qui remporte 75 000 dollars de financement. Ce projet est une extension d’une autre initiative reconnue : Project Isizwe. Cette dernière offre gratuitement 500Mo de données par jour aux utilisateurs, avec pour but de créer un modèle commercial durable basé sur la publicité. Pour ce faire, Project Isizwe relie entre eux des réseaux wifi gratuits à travers l’Afrique du Sud et propose aux utilisateurs de regarder des publicités pertinentes pour « gagner » du wifi gratuit.

L’équipe a présenté une solution proposant un modèle intéressant d’utilisation des données des consommateurs et de protection de la vie privée qui permet également de soutenir l’entrepreneuriat. « L’équipe a su prouver que sa solution pour un Internet GRATUIT apportait un véritable soutien aux communautés d’Afrique du Sud. Leur approche centrée sur la création de communautés, les partenariats, le développement d’une communauté locale d’entrepreneurs et l’intégration des groupes les plus marginalisés a été un facteur déterminent pour le jury. Ce projet ouvre la voix au mouvement pour un Internet GRATUIT en Afrique du Sud et cette récompense est largement méritée, » a conclu, au nom du jury, Marlon Parker, Fondateur de Reconstructed Living Labs.

Enfin, dans la catégorie “Most Novel”, la récompense, d’une valeur de 30 000 dollars, a été attribuée à Bruno Vianna (Brésil) et son équipe pour le projet Free Networks P2P Cooperative. Nourrie par les sciences citoyennes et les technologies communautaires, cette équipe profite de la dynamique du mouvement des réseaux gratuits au Brésil pour adresser le problème de la fracture numérique. Plutôt que de se concentrer sur la technologie, la Coopérative a créé un modèle financier et logistique qui peut s’adapter aux communautés et normes de chaque village. L’équipe implique des communautés dans des activités de groupes comme les chantiers solidaires. Elle organise des auditions pour en sélectionner les leaders, de façon à renforcer la nature démocratique de leur approche et donner une dimension ludique à l’apprentissage de l’utilisation des équipements. Le jury a été séduit par la façon novatrice dont l’équipe valorise les communautés et les encourage à créer leurs propres infrastructures de façon économique et durable.

De gauche à droite : Steve Song (Canada), Freemium Mobile Internet (FMI), Dr Carlos Rey-Moreno (Afrique du Sud), Zenzeleni “Do it for yourselves” Networks (ZN), Bruno Vianna (Brésil), Free Networks P2P Cooperative, Tim Genders (Afrique du Sud), Afri-Fi: Free Public WiFi, Dr Sarbani Banerjee Belur (Inde), Gram Marg Solution for Rural Broadband

Mozilla souhaite remercier chaleureusement tous ceux qui ont contribué à l’Innovation Challenge, que ce soit en soumettant un projet ou en participant aux rencontres et événements. Merci également au panel de juges pour leur temps et leur soutien, ainsi qu’à tous les mentors Mozilla qui ont accompagné les demi-finalistes. Enfin, un grand merci à tous ceux qui ont voté en ligne. Au cours de ces deux jours, Mozilla a reçu près de 6 000 votes. Zenzeleni et Gram Marg ont été les deux projets les plus plébiscités.

Mozilla a imaginé cette initiative car elle croit au pouvoir des solutions collaboratives pour résoudre des problèmes importants. Mozilla voulait agir et encourager le changement. L’Innovation Challenge permet à l’organisation non seulement de promouvoir un plus grand nombre de solutions, mais aussi de renforcer le dialogue et surtout de construire de nouvelles communautés composées de gens qui souhaitent apporter des solutions à ces problèmes importants. L’Innovation Challenge a consolidé le réseau mondial d’individus qui travaillent à connecter le prochain milliard d’utilisateurs à Internet.

L’engagement de Mozilla en faveur de l’égalité via l’innovation, la recherche, la législation et le soutien aux entrepreneurs s’étend au-delà de l’Innovation Challenge. En effet, le développement d’une communauté mondiale est essentiel si nous voulons connecter tous les individus à Internet. La Juge Omobola Johnson, ancienne Ministre des Technologies et de la Communication du Nigeria et partenaire au sein du fond de capital-venture TLcom, a commenté : « Il n’est pas question ici de la problématique de la non connexion, mais des gens sur le terrain qui rendent cette connexion possible. » Nous n’aurions pas dit mieux !

Rendez-vous sur equalrating.com pour rejoindre notre communauté et faire entendre votre voix. Pour conclure, félicitations à nos 5 finalistes !